Aller au contenu

Asurb au Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand

L’équipe d’AsurB continue de faire le tour des festivals

Le 40ème festival du court métrage de Clermont Ferrand s’est déroulé
du 2 au 10 février 2018.

Nous y avons vu les douze courts métrages de la programmation « Regards d’Afrique », réalisés par des cinéastes de tout le continent et les trois présentés en compétition officielle.
Beaucoup, même les fictions, s’imposent par leur regard documentaire, leur ancrage dans le réel où l’on essaye de vivre.
Ces diverses histoires racontent la jeunesse, les femmes et sont porteuses d’espoir malgré tout.

Nous avons particulièrement aimé :

Chebet : Anthony Koros /Kenya, Etats-Unis. Dans les hauts plateaux du Kenya une femme enceinte décide de prendre des mesures radicales contre son mari alcoolique.

Black Mamba: Amel Guellaty / Tunisie. Sarra, jeune fille de la classe moyenne de Tunis, mène en apparence la vie ordinaire que sa mère lui a tracée mais elle a d’autres plans inavoués pour échapper à sa vie actuelle.

Mama Bobo : Robin Andelfinger/ Sénégal, France, Belgique. Mama Bobo, 80 ans, s’assoit chaque matin sous l’abri de bus de la rue Gomis. Elle ne monte dans aucun bus mais un matin il n’y a plus d’abri bus.

Aya : Moufida Fedhila / Tunisie, France, Qatar. La petite Aya vit à Tunis avec ses parents. Youssef n’a d’autres choix que d’obliger sa femme à porter le niqab. Un évènement va bouleverser à jamais le destin de cette famille.

Dem Dem ! : Pape Bouname Lopy, Marc Recchia, Christophe Rollin / Sénégal, Belgique, Luxembourg. Mata, un pécheur sénégalais, trouve un passeport belge sur une plage de Dakar et il décide de l’utiliser. Sur sa route il trouve un fou savant qui mesure les nuages et le questionne sur son identité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *