Aller au contenu

Programme du festival : “Ciné Regards Africains” 2018

Du vendredi 23 novembre au dimanche 02 décembre 2018, l’association Afrique sur Bièvre organise
la 12ème édition du festival  “CINE REGARDS AFRICAINS”

Dans les villes d’Antony,  Arcueil, Cachan, Gentilly,  l’Haÿ-les-Roses et Villejuif

Des courts-métrages et des longs-métrages de réalisateurs africains, suivis de débats avec le public…

Afrique sur Bièvre – 07 81 66 69 38
courriel : asurb@laposte.net

 

Vendredi 23 novembre : Cinéma La Pléiade – Cachan – 20h30 

FÉLICITÉ

d’Alain GOMIS – Sénégal-  2017 – 123 mn – fiction – couleur –  V0 Wolof STF
Ours d’argent à Berlin 2017 – Etalon d’or au FESPACO 2017

Félicité, chanteuse dans un bar à Kinshasa (RDC), vit seule avec son fils Samo. Un matin, elle est appelée par l’hôpital où il a été admis après un accident. Elle doit trouver l’argent pour payer l’opération qui éviterait l’amputation de sa jambe. Félicité se lance alors dans une quête désespérée à travers la ville, son passé et ses rêves.

Débat animé par Catherine Ruelle

Samedi 24 novembre : Cinéma La Pléiade – Cachan 17h30

MAMA BOBO

d’Ibrahima SEYDI et Robin ANDELFINGER -Sénégal/France/ Belgique -2017 -17 min – fiction – couleur – VO Français et Wolof STF

Mama Bobo, 80 ans, s’assoit chaque matin sous l’abribus de la rue Gomis. Elle ne monte jamais dans aucun bus mais imagine que chaque jour, elle rejoint son mari au marché. Un matin, l’abribus a disparu.


TILAÏ

de Idrissa OUEDRAOGO – Burkina-Faso – 1990 – 81 min – fiction – couleur –VO Moré STF
Grand Prix du Festival de Cannes 1990 – Etalon d’or au FESPACO 1991

Après deux ans d’absence, Saga revient dans son village. Son frère Kougri lui apprend alors que leur père a pris comme deuxième femme Nogma qui était pourtant promise à Saga. Celui-ci va alors se retrouver confronté à un dilemme : les traditions ou ses sentiments pour Nogma.

Débat animé par Dragoss Ouedraogo

 

Samedi 24 novembre : Cinéma La Pléiade – Cachan – 20h30

NIRIN

de Josua HOTZ – Madagascar – 2015– 16 min – fiction – couleur – VO Malagasy STF – Prix du meilleur court métrage au festival de Genève 2017

Nirin, 6 ans, sort pour la première fois de son petit village à Madagascar pour traverser le pays en taxi-brousse avec sa mère et ses deux petits frères. Il est tout excité car leur maman leur a promis un long et beau voyage. Mais tout ne se passe pas comme il l’a imaginé.

 

LE TRAIN DE SEL ET DE SUCRE

de Licinio AZEVEDO – Mozambique – 2016 – 93 min – fiction – couleur – VO Portugais STF
Tanit d’or aux Journées Cinématographiques de Carthage (Tunisie) en 2017.

Au Mozambique, en pleine guerre civile dans les années 80, des centaines de civils empruntent le train qui rejoint le Malawi voisin pour y troquer du sel contre du sucre. Le voyage est long et périlleux en raison des constantes attaques des rebelles. Parmi ces voyageurs, Rosa, une jeune infirmière, devient vite un objet de rivalité entre Taiar et Salomon, deux soldats de la troupe chargée de protéger le train et que tout oppose.

Débat animé par Dragoss Ouedraogo

 

Dimanche 25 novembre : cinéma La Pléiade – Cachan 16 h

 

LE RUISSEAU, LE PRE VERT ET LE DOUX VISAGE

de Yousry NASRALLAH – Egypte – 2016 – 115 min – fiction – couleur – VO arabe STF

Yehia et ses fils, spécialistes réputés, organisent des banquets de fête en fournissant cuisine et musique. Lors d’un mariage au cours duquel se croisent des amours secrètes, un promoteur sans scrupules propose avec insistance de racheter leur commerce. ‎Devant le refus de Yehia, la proposition tourne à la menace…

Débat animé par Michel Amarger

 

Mardi 27 novembre : cinéma La Tournelle – L’Haÿ-les-Roses – 20h

 

 LES BIENHEUREUX

de Sofia DJAMA – Algérie/France/Belgique -2017 – 102 min – fiction – couleur – VO français

Alger, quelques années après la guerre civile. Amal et Samir ont décidé de fêter leur vingtième anniversaire de mariage au restaurant. Pendant leur trajet, tous deux évoquent leur Algérie : Amal, à travers la perte des illusions, Samir, par la nécessité de s’en accommoder. Au même moment, Fahim, leur fils, et ses amis, Feriel et Reda, errent dans une Alger qui se referme peu à peu sur elle-même.


Mercredi 28 novembre : cinéma Le Select – Antony – 18h


BLACK MAMBA

de Amel GUELLATY – Tunisie – 2017 – 20 min – fiction – couleur – VO arabe STF

Sarra, jeune fille de la classe moyenne de Tunis, mène, en apparence, la vie ordinaire que sa mère lui a tracée : elle prend des cours de couture et s’apprête à épouser un gentil garçon. Cependant, Sarra a d’autres plans inavoués grâce auxquels elle veut échapper à sa vie actuelle.

 

 

WULU

de Daouda COULIBALY – Sénégal/France – 2016 – 95 min – fiction – couleur -VO Bambara, français.
Prix Ousmane-Sembene au FESPACO en 2017.

Ladji, 20 ans, convoyeur dans un car à Bamako, souhaite devenir chauffeur mais cette place lui échappe au dernier moment. C’est la cassure. Ladji décide de contacter un ami dealer et plonge dans l’univers impitoyable du trafic de cocaïne sur fond de corruption…

 

 

jeudi 29 novembre : cinéma La Tournelle – L’Haÿ-les-Roses – 20h30

 

AYA

de Moufida FEDHILA – Tunisie- 2017 – 23 min – fiction – couleur – VO arabe STF
Tanit d’or section CM aux Journées Cinématographiques de Carthage 2017
Aya vit avec ses parents salafistes, Mariem et Youssef. Par peur d’être banni par sa communauté salafiste, Youssef est contraint d’imposer le port du niqab à sa femme. Un jour, Aya commet un acte qui bouleversera à jamais le destin de sa famille.

 

 

OUAGA GIRLS

de Theresa TRAORE DAHLBERG – Suède, Burkina Faso -2017 – 82 min – documentaire – couleur – VOSTF
A Ouagadougou, des jeunes femmes de la campagne se retrouvent dans un centre réservé aux femmes pour y recevoir une formation de… mécaniciennes automobiles. Heureuses de braver les préjugés, elles forment un groupe joyeux et solidaire présenté avec sympathie par la réalisatrice.

 

 

Vendredi 30 novembre : Maison pour tous Gérard Philipe – Villejuif –

 

LE BLEU BLANC ROUGE DE MES CHEVEUX  – 20h

de Josza ANJEMBE – France/Cameroun – 2016 – 21 min – fiction – couleur – VO français
Nominé aux Césars 2018, catégorie courts-métrages
À 17 ans, Seyna, une adolescente d’origine sénégalaise, se passionne pour l’histoire de la France, le pays qui l’a vue naître et dont elle est profondément amoureuse. Son baccalauréat en poche et sa majorité approchant, Seyna n’aspire qu’à une chose : acquérir la nationalité française. Mais son père Amidou s’y oppose farouchement.

 

 

UNE SAISON EN FRANCE – 20h30


de Mahamat Saleh HAROUN – France – 2017 – 97 min – fiction – couleur -VO français

Abbas, professeur de français, a fui la guerre en Centrafrique pour bâtir une nouvelle vie en France. En attendant d’obtenir le statut de réfugié, le quotidien d’Abbas s’organise : ses enfants sont scolarisés, il travaille sur un marché où il a rencontré Carole, sensible au courage de cet homme. Mais si le droit d’asile lui était refusé, qu’adviendrait-il ?

Débat en présence de l’acteur du film : Bibi Tanga.


Week-end consacré au cinéma d’Afrique du sud : débats animés par Michel Amarger

Samedi 01 décembre : cinéma Jean Vilar – Arcueil – 18h


ELLEN PAKKIES

de Daryne JOSHUA – Afrique du Sud – 2018 – 124 min – fiction d’après une histoire vraie – couleur- VO anglais et afrikaans STF.
A Cape Flats, un quartier pauvre de la ville du Cap où sévit la violence, une mère de famille, Ellen Pakkies, vient se livrer à la police car elle a tué son fils, un jeune adulte. Parallèlement à l’enquête, une série de retours en arrière explique comment elle en est arrivée là.

 

Samedi 01 décembre : cinéma Jean Vilar – Arcueil – 20h30


THE AFRICAN CYPHER

de Bryan LITTLE – Afrique du Sud – 2012 – 88 min – documentaire musical – couleur – VOSTF

Traversant son pays à la rencontre de danseurs hip-hop, Bryan Little s’intéresse au milieu du Pantsula dans les ghettos de Cape Town. Le film suit le quotidien d’un groupe de danseurs dans leur préparation d’un concours de « street dance » et montre le style et le message d’espoir communicatif qu’ils développent.

 

Dimanche 02 décembre : cinéma Jean Vilar – Arcueil – 16h00

 

Chants sud-africains par la chorale : “La voix est libre”.

KANYE KANYE

de Miklas MANNEKE –Afrique du Sud – 2013 -25 min – fiction /animation– couleur – VO zulu STF

La ville est divisée par une ligne marquant la séparation entre les camps vert et rouge. Pourtant, Thomas, un jeune homme du camp vert, tombe amoureux de Thandi qui appartient à la partie rouge de la ville. Comment les deux jeunes gens, qui sont contre le partage des camps, réussiront-ils à communiquer et à abolir la frontière ?

 

 

LA CAMERA DE BOIS

de Ntshavheni WA LURULI – 90 min – Afrique du Sud – 2003 – fiction – couleur – VO anglaisSTF

Au Cap, en Afrique du Sud, deux ados des townships, Madiba et Sipho, amis et frères de sang, trouvent sur un cadavre un pistolet et une caméra vidéo. Madiba s’empare, hésitant et émerveillé, de la caméra tandis que Sipho s’amuse à tirer avec le pistolet, s’imaginant déjà gangster. Leur choix sépare leurs destins jusque-là liés.

 

Les salles :

  • Cinéma La Pléiade
    12 avenue Cousin de Méricourt 94230 Cachan -Tél. 01 46 65 06 98
  • Cinéma La Tournelle
    14 rue Dispan 94240 L’Haÿ les Roses -Tél. 01 49 08 50 71
  • Cinéma Le Select
    10 avenue de la Divison Leclerc 92160 Antony – Tel 07 40 96 64 64
  • Espace Municipal Jean Vilar
    1 rue Paul Signac 94110 Arcueil -Tél. 01 41 24 25 50
  • Maison Pour Tous Gérard Philipe
    118 rue Youri Gagarine 94800 Villejuif -Tél. 01 46 86 08 05

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *